Créer mon blog M'identifier

Dis moi ce que tu manges...

Le 20 février 2013, 10:50 dans Cuisine 0


Dis moi ce que tu manges, un reportage à ne pas manquer!

Afin d'apporter un peu plus d'information en ce qui concerne l'alimentation industrielle, dont je souligne certains trais dans un décors futuriste de l'histoire de La grotte de Maya, que j'ai écrite ( http://aureliadreulma-ecrivain.publicoton.fr/la-grotte-de-maya-21805 ) , j'aimerai vous faire partager cette vidéo que j'ai trouvé sur Youtube.

Ci-dessus voilà la vidéo N°1 qui ne nous laisse pas indifférent... On veut savoir la suite!

On en rie, on en pleure! Comme dit Pierre Rabhi*, bientôt lorsque nous nous mettrons à table, on ne se souhaitera plus "bon apetit" mais "bonne chance". Cependant il existe des solutions, et je vous en parlerai prochainement, ... Car lorsque certains humains détruisent d'un côté, en utilisant assez mal la science et la technologie, d'autres humains travaillent pour rétablir l'équilibre écologique j'usqu'à notre assiette, en utilisant la science et la technologie à bon escient.

Ci-dessous la partie N°2, 3, 4, pour avoir la totalité de cet excellent reportage d'informations importantes.

Si vous voulez réagir, ce sera avec plaisir, j'aimerai connaître vos opinions. Merci et bonne journée!

*Qui est Pierre Rabhi: http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?static/biographie

Partie N°2 

Partie N°3

Partie N°4

La grotte de Maya

Le 19 février 2013, 18:31 dans Livres 0

Petit conte de science fiction sur les thèmes du travail et de l’écologie… Sous forme d'une nouvelle publiée en deux parties.

L'opression et le conditionnement au travail nous déroute dans la première partie qui malgré son ton et son décors futuriste, nous renvois au présent.

Un souffle d’espoir revient… dans la seconde partie, elle nous fait découvrir l’autre facette, pour deux mondes antagonistes… Un écrit visionnaire pour ce que notre monde peut créer de meilleur, et de plus humain.

L'introduction:

"Pause bulle

Lorsque dans la grotte sonne l’alarme pour l’heure du repas, Maya court dans un couloir pour atteindre la salle du vestiaire. Là il y a son casier. Avec sa clé elle l’ouvre, et sort son repas qu’elle s’achète tous les matins à l’épicerie de l’usine, en partant au travail. C’est un bol en polymère rempli de quelques aliments lyophilisés. Elle dégouline de sueur, et s’assoit sur le sol froid, dans un grand soupir de fatigue. Le réfectoire est trop loin, il lui ferait perdre du temps, et les repas y sont trop chers. Maya est assez solitaire, la compagnie des autres ouvrières qui déjeunent à ses côtés dans le vestiaire, ne lui font pas relever le nez de son bol. Elle écoute vaguement, les voix sont des murmures qui s’effacent sur le rivage de l’oubli. L’énorme pendule lumineuse fixée au mur blanc est celle qui compose et décompose ses temps de rêve, avec son clignotement rouge..."

Pour lire la suite, et s'exprimer, RDV ICI:

La première:http://www.aurelia-dreulma-ecrivain.com/conte-philosophique/grotte-de-maya

La seconde: http://www.aurelia-dreulma-ecrivain.com/conte-philosophique/la-grotte-de-maya-22